Sans leadership de la direction, pas de déploiement de stratégie et pas de cohérence dans le management


Dans mon métier, j’ai la chance de rencontrer beaucoup de dirigeants de PME et de grands groupes. Je constate que dans beaucoup d’entreprises, la Direction Générale a dégénéré en coordination d'améliorations opérationnelles et en signatures de contrats.

J'entends par coordination opérationnelle, le pilotage de l'efficacité opérationnelle qui consiste à chercher à effectuer les mêmes activités que ses concurrents mais mieux, par exemple en développant plus rapidement de meilleurs produits ou en réduisant mieux leurs défauts. D’ailleurs ces mêmes cadres dirigeants se trouvent souvent frustrés que leurs efforts ne soient pas récompensés en avantages concurrentiels pérennes. En fait tout simplement parce que l’efficience opérationnelle n’est pas la stratégie et c’est la stratégie qui fait les différences pérennes.

Michael Porter Pr à Harvard l’explique clairement dans ces ouvrages, le positionnement stratégique correspond à l’avantage concurrentiel pérenne d’une entreprise en préservant ce qu’elle a de distinctif. Il est donc capital de choisir délibérément un positionnement stratégique très distinctif de ses concurrents. Ce positionnement se traduit par des activités différentes pour offrir une combinaison unique de valeurs.

"...le positionnement stratégique correspond à l’avantage concurrentiel pérenne d’une entreprise en préservant ce qu’elle a de distinctif..."


D’ailleurs je sens souvent toute la déception des Directions Générales d’entreprises qui ont travaillées durement sur des orientations par rapport aux clients, comme le prix ou le niveau de services sans obtenir de performance durable sur leur marché. Leur erreur consiste à croire que les prix et le niveau de service font la stratégie. Ce sont plutôt des slogans marketing qui ne résistent pas longtemps face à la concurrence…
 

La direction Générale tient un rôle central dans la stratégie


Pourtant le rôle du leader est plus vaste et bien plus important que s’occuper de l’efficacité opérationnelle et signer les contrats. La Direction Générale tient un rôle central dans la stratégie : définir et communiquer la position unique de l’entreprise, faire des arbitrages et créer l'adéquation entre les activités. Elle doit éviter la dispersion dans l’organisation et en préservant ce que l’entreprise a de distinctif.

Développer ou ré-affirmer une stratégie limpide est un défi organisationnel sous la responsabilité de la Direction Générale. Beaucoup de forces peuvent empêcher de faire des choix et des concessions dans les entreprises. La Direction Générale doit y faire contrepoids grâce à un cadre intellectuel clair guidé par la stratégie.

A un niveau inférieur les managers peuvent manquer de perspectives et d’assurance pour faire respecter une stratégie. Il existe alors des pressions continues des employés, des sous-traitants et des clients pour faire des compromis, pour assouplir les arbitrages et imiter les concurrents.

L'une des missions principales de la Direction Générale consiste à enseigner la stratégie aux autres personnes de l'entreprise et à dire non. La stratégie demande une discipline constante et une communication claire.

Pour prolonger ces réflexions, je vous invite à visionner cette webconférence que j'ai animé récemment sur le thème "Renforcer votre stratégie grâce au management selon les normes ISO version 2015". 

Crédit photo : Fotolia.com 



A propos de l'auteur :
Jean-Marc Briand
Président, BlueKanGo

1 commentaire:

  1. En tant que fondateur de start-up et auditeur QSE, je ne peux qu'approuver.
    la présentation du contexte (au sens V2015)par la DG fait souvent apparaitre une réflexion stratégique que le travail sur le contexte a obliger à expliciter

    RépondreSupprimer