Pourquoi la QVT permet-elle d’explorer de nouvelles pistes de performance ?


La performance s’analyse caricaturalement, plus par des marqueurs financiers (maîtrise des coûts, augmentation du chiffre d’affaires, hausse de la productivité…) que par le volet social et ses indicateurs.

Pourtant la performance d’une organisation repose tout autant sur la satisfaction du client, celle de ses ressources humaines que sur les seuls fondements organisationnels et commerciaux.

Le “liant”, apportant valeur et cohérence se trouve dans la définition, la compréhension et l’adhésion aux axes stratégiques définis par la direction de l’entreprise. Ils font de fait interférer un autre paramètre : l’échelle du temps. A chacun de ces axes à « court ou long » terme va correspondre des choix d’indicateurs d’analyse de la performance et de la qualité du travail.

La qualité de vie au travail (QVT), la perception d’un bien-être au travail repose pour une large part sur l’adhésion individuelle et collective aux valeurs fondamentales de l’entreprise. C’est bien, de mon point de vue, sur ce fondement que la QVT comme l’une des composantes majeures de la stratégie de l’entreprise, fait entrer les dynamiques internes en résonance libérant ainsi des ressources potentiellement insoupçonnées.

« Les individus ne s’engagent entièrement que dans des actions dont ils ont pu déterminer les objectifs de façon autonome ».  

A. Léonard, A. Guedira de la communauté Ouishare.

Je vous invite à prolonger cette réflexion en visionnant le replay de la webconférence animée par Nathalie Lopez Pelayo, dirigeante d'ALEGRIA et moi-même  sur ce sujet.


Crédit photo : fotolia.com 



A propos de l'auteur :
 
Hughes SCIARD
 

Directeur Conseil QHSE,   
Conférencier

Contactez-le sur Linkedin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire