Pénibilité au travail : un premier bilan


Les plans de prévention ou les accords pénibilité doivent être mis en place dans les entreprises. Cette obligation initiée par la loi du 9 novembre 2010 sur la réforme des retraites s'applique aux entreprises de plus de 50 personnes dont plus de 50% du personnel est concerné par au moins un des critères de pénibilité. Le décret du 30 janvier 2012 précise l’obligation concernant les fiches individuelles de suivi. 
  
Un an après la mise en place du volet pénibilité, où en sont les entreprises concernées ? Une enquête réalisée par le cabinet de conseil ATEQUACY en janvier 2013 auprès de 202 entreprises dresse un premier bilan. Une entreprise sur 2 aurait mis en place un système de mesure de la pénibilité au travail en 2012. Un résultat encourageant puisqu’en hausse de 14% par rapport à 2011. 26% des entreprises interrogées ont par ailleurs mis en place un plan d’actions en augmentation de +20% par rapport à 2011.

Autre chiffre à retenir, 1 entreprise sur 2 a instauré un système de fiches individuelles d’exposition, répondant ainsi à l’obligation. La loi impose en effet aux entreprises la rédaction d’une fiche individuelle d’exposition retraçant les facteurs de pénibilité.

Rappelons que cette mesure impacte directement le plan de prévention et le Document Unique d'Evaluation des Risques qui doit faire l’objet d’une réévaluation au moins une fois par an.

Vous trouverez l’intégralité de cette enquête :

> Enquête Baromètre pénibilité : quelle bilan et quelles évolutions pour les entreprises

L’éditeur de logiciel BlueKanGo propose un logiciel Prévention des risques avec un module Pénibilité pour aider à répondre aux obligations en matière de gestion des risques professionnels. Plus d’informations sur son site


 Crédit photo : © minicel73 - Fotolia.com


A propos de l'auteur :
Marc Lecourt
Consultant - Formateur





pub_blog_qhse

1 commentaire: