Démarche HACCP : 4 conditions nécessaires pour réussir une évaluation multi-référentiel dans le cas Quick

La démarche HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) est remise au goût du jour dans les restaurants depuis le décès d'un jeune homme suite à un repas pris dans un restaurant Quick...

Et pourtant, la démarche HACCP est une méthode ancienne, de 1959, qui vise à s'assurer de la maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires.

Quick a décidé d'aller au delà en mettant en place une certification qualité pour l’ensemble de ses restaurants. Le label Interne ne sera attribué qu’aux établissements remplissant l’intégralité des exigences du référentiel interne, axé sur le plan de maîtrise sanitaire et la démarche HACCP. Un logo qualité, visible par les consommateurs, permettra d’identifier les restaurants certifiés.
Les restaurants Quick s'évalueront certainement également selon le référentiel de la norme ISO 22000. Le Président du groupe Quick, Jacques-Edouard Charret, présentait d'ailleurs quelques mesures dans cette vidéo :


Dans ce contexte 4 conditions sont à regrouper pour réussir cette évaluation multi-référentiel :

  1. Il doit exister des tables de correspondance entre les référentiels pour que l'évaluation à partir d'un référentiel puisse compléter les critères des références identiques d'un autre référentiel.
  2. Toute action qualité, hygiène, sécurité, environnement (QHSE) dans un restaurant doit pouvoir servir de preuve pour les références.
  3. L'évaluation doit se faire avec des équipement informatiques nomades disposant d'un accès en temps réel aux informations de management QHSE du restaurant.
  4. La présence du logo devra être actualisée immédiatement au regard de l'évolution des notes et cotations.
Voyez-vous d'autres conditions ?

A propos de l'auteur :
Jean-Marc Briand
Président, BlueKanGo

Entrepreneur dans l’âme, j'ai créé la 1ère clinique de chirurgie dentaire certifiée ISO dans les années 90 puis j'ai développé un métier de conseil en Qualité, Hygiène et Sécurité dans le secteur de la santé. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire