Respect des règles de sécurité et application des bonnes pratiques relatives aux risques encourus : le cas de l'EPR de Flamanville

Quelqu’en soient les conditions de survenue, le décés accidentel d’un ouvrier représente un drame humain que famille et communauté doivent supporter (cf. Accident mortel sur le chantier de l'EPR de Flamanville / Manche).

Au delà de la souffrance, la réflexion doit s’étendre à la sécurité et aux mesures de prévention à mettre en œuvre pour éviter de tel drame. Rappelons que depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son entreprise. En 2001, le Code du Travail a introduit une disposition réglementaire destinée à formaliser cette étape d'évaluation des risques : le document unique.

Si la responsabilité pénale de l’employeur peut se voir engagée, il faut également s’interroger sur celle de l’ensemble des acteurs. La conduite de chantier entraîne un partage de responsabilité que les délégations d’autorité se doivent de définir et d’assurer. Responsable et coordonateur  de sécurité (SPS), agent de maîtrise, ouvrier, tous à leurs niveaux ont à respecter les règles de sécurité et appliquer les bonnes pratiques relatives aux risques encourus.

Encore faut-il qu’informations et matériels de prévention et protection individuel (EPI) soient disponibles, voir accessibles.

Interrogeons nous sur l’accès à l’information de prévention dans le cadre de personnel intérimaire ? De visiteurs ? Sur la part de responsabilité des ressources humaines de nos entreprises dans le suivi des habilitations des conducteurs d’engins ? Quelle est l’autorité dédiée aux conducteurs de travaux dans la surveillance de l’application des règles sécuritaires ? Des dotations et du port des EPI ? Dans la coordination des opérations à risques ?

Les points à surveiller
Aujourd’hui des outils de suivi, à destination des responsables sécurité et conducteurs de chantier et agents de maîtrise sont disponibles et permettent de dispenser informations et instructions de mesures de prévention. Ils allient la gestion du personnel, le contrôle des habilitations, le suivi et la gestion des EPI, associant à chaque risque les informations et matériels de surveillance et de prévention. Véritables outils d’audit embarqués ils permettent par la connectivité et la mobilité de répondre aux besoins de surveillance de chantier, de reporting et de plan d’action associé.

Le préalable restant  la nécessité de l’identification des risques matérialisée par le Document Unique, le respect des obligations règlementaires de prévention, responsabilités indissociables de celle de l’employeur.

De manière générale, ces outils doivent notamment être capables de répondre aux questions suivantes :
  • Comment gagner du temps et de l'efficacité dans la gestion de l'attribution des EPI ? 
  • Comment historiser la vie de l'entreprise et partager la connaissance à long terme ? 
  • Comment mesurer la satisfaction des clients et mettre en place les actions correctives ? 
Vous trouverez des éléments de réponse ainsi que l’ensemble de nos solutions sur notre site dédié aux entreprises du BTP en allant sur : http://www.btp.bluekango.com

A propos de l'auteur :
Hughes SCIARD
Directeur Conseil, Qualité, Réglementaire et Environnement

Biologiste - Ancien praticien hospitalier

2 commentaires:

  1. Bonjour, je trouve votre blog très intéressant. M'autoriseriez-vous à utiliser votre flux RSS pour créer un flux RSS groupé sur mon forum QSE ? Merci d'avance. :)

    Thibault, administrateur de http://www.management-qse.fr

    RépondreSupprimer
  2. Merci Thibault,
    Je vous remercie pour votre commentaire.
    Oui bien sûr, vous pouvez reprendre notre flux RSS, c'est fait pour :)

    RépondreSupprimer