Etat des lieux de la fonction QHSE 2010 - 2011

Nous avons conduit, entre le 8 octobre et le 8 novembre 2010, une étude barométrique afin d'évaluer les méthodes et les outils utilisés par les responsable QHSE d’établissements de santé, d’entreprises agro-alimentaire, d’entreprises industrielles …

Parmi le panel des 182 répondants, les participants sont principalement
issus de :
  • Entreprises industrielles : 39% des répondants,
  • Etablissements de santé : 28% des répondants,
  • Différents secteurs : Services 9%, Transport et Logistique 6%, BTP 6% ...
76% des répondants font partis du comité de pilotage QHSE de leurs entreprises/
établissements.

Contexte de l'étude
Les récentes crises sanitaires, l’internationalisation des échanges, les goûts et attentes fluctuants des consommateurs, sont venus ajouter de nouveaux défis à une offre de soins, une industrie qui devaient déjà faire face à une crise de confiance, une concurrence inten-se et à une pression très forte pour réduire ses coûts de service, de production, de fabrica-tion ou de distribution.
Avec l'idée de croissance verte qui fait son chemin au sein des institutions, la question du respect environnemental est centrale. Cependant, elle génère des réticences et exige la mise en place de nouvelles règles contraignantes pour les acteurs qui, à terme, grèvent leurs actions.
Or, les normes environnementales strictes devraient être un avantage et une garantie pour nos bénéficiaires et consommateurs sans être un poids pour nos établissements de santé, nos producteurs et industriels.
Les normes européennes se veulent plus complexes car le niveau d'exigences des consom-mateurs européens a considérablement augmenté. La concurrence mondiale ne doit pas menacer la qualité et les hautes exigences concernant des services, des produits indus-triels ou agricoles européens.

Fonction QHSE, entre conformité réglementaire et recherche de la satisfaction client (interne et externe)

Dans ce contexte, la fonction QHSE doit veiller à faire évoluer l'organisation de façon à ce qu'elle puisse réduire ses coûts de fonctionnement et fournir le meilleur service aux « clients » (qualité attendue, indice de satisfaction), qu’ils soient internes ou externes (fournisseurs, clients, patients …).
Elle a également pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail, au moyen de mesures préventives des accidents de travail, des maladies professionnelles …
Elle devient de plus en plus influente lors de l'optimisation des process car elle évalue la pertinence des process mis en oeuvre au regard de la satisfaction des « clients ». Elle doit par conséquent avoir une bonne connaissance des process métiers de l'or-ganisation et maîtriser les techniques de management destinées à améliorer leur rentabilité.
Cependant, cette mission rencontre souvent les difficultés suivantes :
  • La résistance au changement : le changement est souvent synonyme de nouveaux problèmes et d’une remise en question des compétences professionnelles de la part des « clients » internes. La difficulté pour le responsable QHSE sera de réussir à démontrer que la démarche qualité peut avoir un intérêt au niveau collectif (nouveaux clients, parts de marché…) et indivi-duel (amélioration de l’ergonomie, valorisation des tâches et des compétences, gain de temps…).
  • La prise en compte des attentes des « clients » externes : se confronte souvent à la logique de la production, souvent domi-nante. Cela nécessite parfois un changement culturel important.
  • Le manque de temps : la mise en place d’une démarche qualité se heurte souvent aux rythmes de travail élevés. La difficulté pour le responsable QHSE sera d’obtenir une adhésion volontaire de la direction et des personnels.
  • Le manque de reconnaissance : le rôle du responsable QHSE reste éloigné des préoccupations des opérationnels et est sou-vent peu valorisé.
  • Les outils de la démarche qualité : ils sont souvent hétérogènes, peu évolutifs et pas réellement adaptés aux spécificités « métiers ».
  • Le manque de moyens : les mentalités ont tendance à évoluer mais la notion de coût reste fondamentale.
Les objectifs de ce baromètre
Compte-tenu de cet environnement, nous avons voulu avec cette étude faire le point sur les pratiques en vigueur et plus géné-ralement de se poser la question de l’évaluation et de la gestion des risques et sur le management environnemental dans les organisations.
Cette étude s’inscrit dans le cadre d’un baromètre annuel lancé en septembre 2009 et aborde les thématiques suivantes :
  • Document Unique et de Plan de Continuité de l'Activité
  • Gestion des dangers / risques
  • Mise en place et gestion des actions préventives
  • Management environnemental
Nous vous proposons de découvrir les résultats de cette étude en téléchargeant l'intégralité de l'étude à cette adresse : http://www.bluekango.com/actualite/139-etude-etat-des-lieux-fontion-qhse.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire