Comment apporter des solutions simples et innovantes en réponse aux besoins des établissements de santé ? (8/20)

II - Conduire une démarche qualité et de gestion des risques

1 - Principes généraux

Au départ, la démarche qualité a été développée dans les entreprises seulement par une approche contrôle qualité. C’est devenu un système de management qui a gagné peu à peu tous les secteurs privés, publics et notamment ceux des établissements de santé sanitaires et médico-sociaux.

A la lumière des obligations règlementaires de démarches d’évaluation et d’amélioration systématique de la qualité dans le cadre de la certification HAS (Haute Autorité de santé) se posent toutes les interrogations de l'auto-évaluation. Cette procédure d'auto-évaluation a pour objectif de favoriser l’amélioration de la qualité et la sécurité des prestations délivrées par les établissements de Santé.

Cette démarche qualité continue fait apparaître la notion d’obligation d’évaluation de la réponse produite et une implication plus forte des professionnels de santé au travers de l’Évaluation de leurs Pratiques Professionnelles. Elle élargit en outre le champ d’investigations puisqu’elle sollicitera l’intervention des familles et accompagnants par l’importance croissante faite aux représentants des usagers. Ainsi, les établissements passeront progressivement d’une évaluation de la qualité conçue et enregistrée vers une appréciation de la qualité prestée et perçue.
Comment, dès lors, rendre compatible cette démarche qualité avec la charge de travail ?
Si la démarche qualité peut être ressentie au premier abord comme une perte de temps et une obligation contreproductive de la part du personnel, elle ne trouvera son essence qu’au travers d’un engagement managérial fort et devra s’intégrer pleinement au projet d’établissement porté par la direction. La conduite de la démarche reposera sur l’engagement et l’exemplarité de tous, et plus particulièrement des cadres de l'établissement. La communication reste le support essentiel de ce management de proximité.

Il existe désormais des solutions logicielles d’aide à la démarche qualité. Ces derniers, en automatisant certains processus tels que la diffusion documentaire ou les déclarations, améliorent la communication et ont un effet facilitateur des aspects managériaux de la qualité. Ces outils, par une simplification des procédures d’enregistrements nécessaires à la démarche qualité, permettent une adhésion du personnel d’autant plus forte à ces projets d'auto-évaluation, sans redondance avec les cycles de la certification.

Une restructuration du réseau sanitaire

La mutation du contexte sanitaire demande une analyse fine du besoin de santé tout en préservant l’excellence des activités et de la culture des structures appelées à fusionner. Les outils de partages et de valorisation du savoir faire seront essentiels dans la réussite d’un tel projet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire